Maison ROBERT

Situé en lisière haute de la ville dans un lotissement privé le terrain occupe d’anciens jardins en terrasse établis dans un thalweg orienté sud-sud-est. Son dénivelé entre la voie d’accès en contrebas et sa partie haute du terrain est d’environ 50 mètres. La végétation existante qui occupe surtout les parties latérales se compose principalement d’oliviers, de chênes verts et de lentisques. Les zones centrales plus humides sont occupées par les cannes de Provence et les bambous. Une source et son bassin d’irrigation en pierre, fonctionnels, occupent la partie haute du terrain.
La construction d’origine datant de 1977, compte tenu de la topographie, a été bâtie sur pilotis, à mi-hauteur, pratiquement sans nécessiter de terrassements. La seule excavation, ménagée pour y installer une grue fut occupée par le garage récemment transformé en petit bureau. En 2002 a été créé un espace de stationnement d’environ 5 places qui a nécessité, compte tenu de la pente, un important mur de soutènement concave en quart de cercle.
L’accès à la maison existante s’effectue par un lacis de chemins escarpés et d’escaliers qui seront bientôt complétés par un couple d’ascenseurs reliés par une passerelle extérieure.
En retrait des profilés métalliques peints en gris anthracite micacé alternent les parties opaques en contre-plaqué marine et les parties vitrées doublées d’une résille métallique mobile.
Nous pourrions résumer ce projet à une « poutre tridimensionnelle habitée » tant son mode constructif affirme sa fonction ; Une surface habitable d’un tenant occupant la largeur du terrain à mi-hauteur. Elle s’ancre en amont grâce au massif de la piscine, bassin carré de convivialité, et se projette sans entrave dans le panorama majestueux de la baie d’Ajaccio grâce à une façade exposée au Sud intégralement vitrée tant en longueur qu’en hauteur. Son organisation interne est simplissime : La partie centrale constitue les espaces de séjour ouvert sur la terrasse arrière et point de convergence des parties plus intimes de l’habitation réparties de part et d’autre que sont le secteur des parents à l’est et celui des enfants à l’ouest (qui accueillit l’agence de Francis durant deux décennies, preuve de sa capacité d’adaptation) les plans horizontaux du plancher et du plafond constamment distant de 226 cm (Modulor oblige) créé cette tension harmonique ou l’habiter revêtent les attributs du campement, de la promenade aérienne, et par sa modernité inédite et atemporelle confèrent au quotidien une qualité de contemplation active.